Le seul fait de rêver est déjà très important,

alors je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.

Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.

Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. On n'apprend jamais rien dans la facilité.

Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. Certains peuvent bien tenter de nous faire tomber, mais nous seuls acceptons d'en souffrir. Nous seuls nous affligeons alors une double peine : celle de l'autre : extérieure et la nôtre : intérieure. Tomber n'est rien, c'est ruminer des années la honte et le ressentiment qui blesse le plus.

Les vœux de Jacques Brel 1er janvier 1968


Read more at http://dicocitations.lemonde.fr/blog/les-voeux-de-jacques-brel-1er-janvier-1968/#u81LtKYS8Y0D2oM1.99