Je le savais, le déplorais mais ne l’avais pas encore vécu dans ma chair. Je connaissais des profs de lycée, contraints à la colocation parisienne, parce que leur salaire était trop minable pour vivre à Paname. Ben ça y est ! Moi aussi je suis « un travailleur pauvre ».

Bien que fonctionnaire, Bac +je ne sais même plus combien d’années !!!, Instit’ et propriétaire, ben, non, ça ne suffit plus… Mon dossier est refusé. Il m’est interdit de me porter caution pour mon fils qui vient de finir ses études d’ingénieur en informatique. Il va gagner dans quelques semaines entre le double et le triple de mon salaire,  mais il est condamné encore et encore à être SDF. Parce que sa mère ne gagne que le salaire médian français : 1800€ mensuels.

Et peanuts sur le donut, vous savez quoi ? Mon mari, retraité, est refusé pour s’ajouter à mes revenus.  Parce qu’il est vieux, et retraité…. Mais une retraite c’est bien une rente assurée, non ?

J’en conclus qu’en France, si vous n’êtes ni fonctionnaire, ni retraité, mais vacataire, intermittent ou intérimaire, si vous êtes en CDD ou CDI dans le privé, bref la majorité des gens…..mais vous faites comment pour vous loger ? Et je ne parle même pas de se loger dans le XVIème à Paris, ou à Versailles, hein, juste dans Montpellier…

C’est quoi ces loueurs, ces proprios qui exigent tant et tant à leurs locataires ? Et pour avoir un HLM…. Faut attendre tant d’années si on n’a pas de piston….

On vit dans sa bagnole ou à l'hotel avant d'avoir les 3 derniers bulletins de salaire?